Contenu

Entre Landes et Garonne

JPEG - 878.1 ko
Les paysages à la fois forestiers et agricoles marquent une transition entre le massif landais et la vallée de Garonne. Cocumont

Un territoire de transition contrasté entre Vallée de Garonne et Forêt Landaise, associant des collines agricoles semi-boisées et le plateau ouvert d’une vaste terrasse

Ce territoire s’étend entre la Vallée de Garonne et la Forêt Landaise, avec une transition progressive entre peupliers et pins. Au sud s’étend un ensemble de collines cultivées au relief dynamique ondulé et resserré, offrant des belvédères depuis les crêtes. Les boisements, répartis aussi bien sur les hauts, les pentes ou les fonds alternent équitablement avec les champs et forment de nombreux horizons. Plusieurs cours d’eau de taille modeste ont entaillé des vallons au paysage intime. La vallée de l’Avance forme un couloir plus important, cloisonné par la végétation, au sein duquel c’est installé Casteljaloux en limite de la forêt landaise. Ailleurs dans les collines les villages et l’habitat isolé sont plutôt situés sur les hauts. Au nord, s’ouvre une vaste terrasse de grandes cultures, entrecoupée de quelques sillons boisés creusés par de petits cours d’eau. Fermes et hameaux s’éparpillent sur la terrasse. Une ligne de villages s’est implantée sur le rebord de la terrasse en interface avec la vallée de Garonne.

JPEG - 1.5 Mo
Entre Landes et Garonne bloc-diagramme paysage

Les traits marquant des changements du paysage sont l’agrandissement des parcelles cultivées et la raréfaction des haies ou des fruitiers intercalés dans les cultures. Le corollaire est le boisement d’une partie des fonds ou des pentes moins facilement exploitables. L’étalement urbain, isolé ou en lotissements, est parfois très visible en crête.


Pour en savoir plus :