Contenu

Val Lémance

JPEG - 535 ko
Le Val Lémance. La Lémance creuse une vallée très arborée qui entaille le plateau forestier. Cuzorn

Un plateau forestier ponctué de clairières, entaillé de vallées-couloirs encaissées fédérant les villages et d’anciennes forteresses médiévales

Au nord-est du département les collines de Guyenne laissent la place à un plateau plus haut majoritairement boisé du Val Lémance. Les chênes et les châtaigniers dominent. De nombreuses clairières parsèment la forêt autour de fermes et de hameaux espacés de 1 à 2 km. La roche apparaît avec la présence de verrous et de falaises rocheuses, de murets de pierre, d’anciennes terrasses et des carrières exploitées ou non. Un réseau de vallées étroites et abruptes, entaille ce territoire aux vues limitées. Dans les vallées, les fonds plats cultivés ou en prairie offrent des ouvertures successives. Les rivières de taille modeste restent discrètes dans la végétation, offrant par endroit un contact rafraîchissant. Elles passent à proximité des villages révélant ainsi un ancien patrimoine de petites industries. Les villages contraints par le relief dans les fonds prennent un aspect théâtral d’autant plus important que certains sont surplombés par d’imposants châteaux forts. Ailleurs les hameaux s’éparpillent sur les versants et les hauts.

JPEG - 1.3 Mo
Val Lémance bloc-diagramme paysager

Les principales évolutions de ce paysage sont la progression des boisements au détriment de l’agriculture, la fermeture des fonds de vallées et une progression de l’urbanisation avec des industries ou de l’habitat individuel au contact du Fumelois.



Pour en savoir plus :