Contenu

Surfaces, lignes et points : un paysage agricole graphique

JPEG - 1.2 Mo
La grande diversité des productions agricoles du Lot-et-Garonne compose un paysage agricole très varié. Montesquieu

L’agriculture du Lot-et-Garonne présente une très grande variété de productions qui se combinent sur de petits territoires. Cette caractéristique est d’autant plus visible que le relief collinaire et vallonné offre de nombreux points de vue dominant qui mettent ainsi en valeur le graphisme des parcelles, des lignes de cultures et des ponctuations arborées. Ce graphisme des parcelles agricoles est une richesse paysagère du département, largement valorisée dans les dépliants touristiques et par les photographes amateurs.

La mosaïque des parcelles

JPEG - 891.3 ko
La mosaïque de parcelles de cultures différenciées compose un paysage agricole d’une grande richesse

Le contraste des cultures, des prairies, des bois, des vignes et des vergers forme un patchwork sans cesse renouvelé. L’imbrication des cultures, leur variété et la présence de champs de taille modérée participent à l’animation du paysage agricole.

Le rythme des lignes et des rangées

JPEG - 841.6 ko

Les ondulations du relief sont mises en valeur, comme dessinées par les lignes de semis, les rangs de vigne ou de fruitiers, les haies, mais aussi les tunnels et les rampes d’arrosage. Toutes ces lignes apportent par leurs directions et le rythme de leur répétition, un graphisme dynamique au paysage.

JPEG - 1.8 Mo
De nombreuses lignes apparaissent, jouant avec les formes du relief et composant un paysage très graphique

Parmi elles, certaines jouent un rôle paysager plus fort car elles sont pérennes et perdurent donc tout au long de l’année : ce sont par exemple les lignes blanches des chemins, la ligne d’arbres de la ripisylve qui accompagne le cours d’eau, la trame des haies et bien sûr les rangées de ceps des vignes et les alignements des fruitiers palissés ou en forme libre.

JPEG - 2.3 Mo
Les cultures perennes (vigne, verger), les chemins, les limites de parcelles arborées (haies, ripisylves) forment des lignes permanentes dans le paysage

Les points d’appel et de repères

JPEG - 644.8 ko
Les parcelles s’animent de multiples ponctuations qui constituent autant de points d’appel visuel

Au cours des saisons de multiples ponctuations apparaissent au milieu des parcelles : arbres isolés, bottes de paille ou de foin, stocks de palox et de cagettes, animaux au pré… Ces éléments plus ponctuels apportent une diversité au paysage.