Contenu

Représentations et images du Pays de Serres

Entre les vallées du Lot au nord et de la Garonne au sud, l’unité de paysages du Pays de Serres correspond à un territoire bien identifié dans la littérature géographique et touristique. Mais les images, peu nombreuses, n’ont pas pour autant réussi à créer de représentation forte de ce plateau calcaire pourtant pittoresque.
Dans le modeste fond d’images composé presqu’exclusivement de cartes postales anciennes, les villages perchés ou accrochés aux flancs de buttes sont les principaux identifiants des paysages de l’unité. En l’absence d’entité urbaine importante, leurs silhouettes qui animent le paysage du plateau, les points de vue qu’ils offrent sur leur environnement, les ambiances urbaines patrimoniales ont focalisé l’attention.

JPEG - 203.5 ko
Puymirol, vallée de la Séoune, carte postale ancienne, 1908
Archives départementales de Lot-et-Garonne, 7 Fi 221/21

Au sud de l’unité de paysage, le paysage des environs de Puymirol et de la vallée de la Séoune présente des similarités avec celui des environs de Dausse (image ci-après). Cependant, la composition plus travaillée, plus esthétisante de la photographie, la prise de vue d’été, la proximité plus grande du photographe avec son sujet mettent davantage en valeur les qualités picturales de ce paysage ouvert : amples mouvements du relief soulignés par les lignes des arbres, graphique des lignes dessinées par les routes, buttes pointant à l’horizon… Le tout offre une image à la fois graphique et pittoresque du plateau.

JPEG - 179.1 ko
Dausse, vue générale, carte postale ancienne, 1921
Archives départementales de Lot-et-Garonne, 7 Fi 78/2

Une représentation panoramique rare du Pays de Serres. Le photographe, dans une vue hivernale et documentaire, montre la vaste étendue du plateau, largement et discrètement ondulé, très dégagé, peu boisé, qu’occupent de grandes parcelles de cultures. Les petites buttes qui pointent au-dessus du sol et les courbes dessinées par les routes sont les principaux structurent l’espace, par ailleurs assez homogène.

Villages et bourgs perchés, figures des paysages du Pays de Serres

Les villages accolés ou perchés sur les éperons calcaires, où roche et bâti s’entremêlent et ne semblent faire qu’un, sont des figures importantes des représentations anciennes du Pays de Serres. Les cartes postales ont bien rendu compte de l’attrait pour les qualités esthétiques de leurs silhouettes dans le paysage. Aujourd’hui ce motif semble être moins exploité qu’auparavant. Vues aériennes aplatissant les nuances du relief, cadrages très souvent resserrés sur le bâti patrimonial dominent les représentations paysagères contemporaines.

JPEG - 252.2 ko
Beauville, cartes postales anciennes, début XXe siècle
Archives départementales de Lot-et-Garonne, 7 Fi 25/6 et 7 Fi 25/7

La situation du village au sommet d’un éperon calcaire dans lequel il semble se fondre fait du village de Beauville un des sites les plus représentés par la carte postale ancienne.

JPEG - 227.3 ko
Beauville, à gauche, vue aérienne, à droite, l’église Saint Jacques
Office de tourisme Portes d’Aquitaine en Pays de Serres, 2015

Montant la garde à l’extrémité du plateau, le village, semblant né du roc, surplombe fièrement la vallée.
(…) Le village est ceinturé de remparts que vous pouvez découvrir en flânant et ainsi profiter des magnifiques points de vue sur les vallées et collines environnantes.

Office de tourisme Portes d’Aquitaine en Pays de Serres

Cette description du village de Beauville met parfaitement en avant les qualités paysagères du site. Mais aucune image ne vient appuyer le propos. Si la valeur paysagère est bien reconnue et revendiquée, les représentations des vieilles pierres sont toujours privilégiées aux images de paysage.

JPEG - 255.7 ko
Anthé, début XXe siècle ; Saint-Maurin, 1913, cartes postales anciennes
Archives départementales de Lot-et-Garonne, 7 Fi 11/1 et 7 Fi 256/4

Anthé et Saint-Maurin, situés à mi-pente d’un coteau, sont ici vus de loin, dans des plans larges où s’affirme la symbiose entre la silhouette des villages et leurs paysages cultivés. Les formes du relief magnifiées par l’orientation des cultures, les lignes des arbres et des vignes, jouent un rôle essentiel dans la composition de ces paysages.

JPEG - 250.6 ko
Puymirol, début XXe siècle ; Tournon-d’Agenais, 1909, cartes postales anciennes
Archives départementales de Lot-et-Garonne, 7 Fi 221/12 et 7 Fi 313/2

Puymirol et Tournon sont deux exemples de ces villages perchés [1] très présents dans le paysage du Pays de Serres. Leurs sites élevés, leur organisation urbaine souvent originale liée à leur passé de bastide, leur patrimoine bâti, en font des sujets privilégiés des représentations touristiques.

JPEG - 84.6 ko
Tournon d’Agenais, photographie de Gilles Frayssinet
in : ballade photographique, site Internet de la ville de Tournon-d’Agenais

Dans la lignée des représentations paysagères des cartes postales du début du XXe siècle, ce panorama est centré sur la silhouette du village de Tournon-d’Agenais, posé au sommet de sa butte. Malgré la force esthétique du paysage représenté et amplifiée ici par les contrastes et les couleurs de l’instant automnal judicieusement capté, ce type d’image est relativement peu présent dans l’iconographie contemporaine du Pays de Serres.

Dans les paysages urbains, la valeur des places plantées

Ici comme ailleurs, la place est le symbole de l’urbanité. Les cartes postales anciennes montrent systématiquement cet espace central, lieu d’échanges et de détente, qu’occupent l’église ou le marché. Des cadrages et des compositions souvent très soignées témoignent de la valeur esthétique attribuée à ces places que de grands arbres aux ports libres viennent ombrager.

JPEG - 339 ko
Beauville, fin XIXe siècle ; Laugnac, 1911, cartes postales anciennes
Archives départementales de Lot-et-Garonne, 7 Fi 25/2 et 7 Fi 144/5

Les représentations des places plantées sont récurrentes dans l’iconographie ancienne des villages et des bourgs du pays de Serres. Les arbres, par leur port, y jouent un rôle esthétique très important que les photographies mettent bien en valeur.

JPEG - 309.6 ko
Puymirol, carte postale ancienne, fin XIXe, début XXe siècle ; Tournon-d’Agenais, fin XIXe - début XXe siècle, cartes postales anciennes
Archives départementales de Lot-et-Garonne, 7 Fi 221/4 et 40Fi_152

Au centre du village ou le long des remparts, les grands espaces libres des places et des esplanades sont des marqueurs identitaires de l’urbanisme des villages du Pays de Serres.

Les bastides, chapelles…, un patrimoine qui commande la découverte paysagère

JPEG - 295.3 ko
Tournon-d’Agenais, Hautefage-la-Tour, Saint-Antoine-de-Ficalba, respectivement, fin XIXe - début du XXe siècle, 1958, et entre 1925 et 1935, cartes postales anciennes
Archives départementales de Lot-et-Garonne, 40Fi_152, 7 Fi 116/13 , 40Fi_260
JPEG - 316.2 ko
Beauville, 1929, Frespech, sd, et Puymirol, sd, cartes postales anciennes
Archives départementales de Lot-et-Garonne, 7 Fi 25/16, 7 Fi 104/2, 7 Fi 221/3

L’urbanisme et l’architecture propres aux bastides sont depuis le début du XXe siècle et davantage encore aujourd’hui des valeurs des paysages urbains du Pays de Serres. Elles ancrent fortement sa représentation dans le passé et le patrimoine.

JPEG - 268.4 ko
Laroque-Timbaut, sd ; La Croix-Blanche, 1920 ; Courbiac, sd, cartes postales anciennes
Archives départementales de Lot-et-Garonne, 7 Fi 139/26, 7 Fi 75/1, 7 Fi 72/1

Les chapelles et les églises romanes isolées font également partie des objets du paysage reconnus et valorisés. Avec les bastides, elles sont le prétexte aujourd’hui à des parcours ou des randonnées thématiques [Le guide Panorama 47]. Elles sont des points d’appui récurrents de la découverte touristique des paysages du Pays de Serres.

JPEG - 341.2 ko
Saint-Maurin et son château abbatial, photo L.G.COM - D5472 ; Saint-Urcisse, photo L.G.COM - P7013
Photos extraites du Guide « Panorama 47 vivre en Lot-et-Garonne », circuit Chapelles et bastides en pays de Serres

La couleur, et souvent la mise en valeur des arbres, distinguent ces photos récentes des précédentes. Mais les sujets d’intérêt et donc de représentations des paysages du Pays de Serres n’ont guère évolué depuis un siècle.

JPEG - 334.4 ko
Proposition de circuit sur le thème des bastides et des chapelles du Pays de Serres
Guide « Panorama 47 vivre en Lot-et-Garonne », circuit Chapelles et bastides en Pays de Serres

La découverte des bastides et des monuments cultuels est considérée comme une des principales motivations pour la découverte du Pays de Serres.

Un paysage sans eau

Alors que le Pays de Serres est sillonné de nombreuses vallées, l’eau est étonnamment absente des représentations anciennes ou contemporaines. La grotte karstique de Fontirou à Castella témoigne de son poids dans le paysage et sa formation, les thermes gallo-romains à Castelculier mis en scène sur le site Villascopia rappellent son importance antique… mais elle apparaît rarement comme composante du paysage. Le peu d’images de campagne et la situation le plus souvent élevée des bourgs et des villages qui concentrent l’essentiel des représentations expliquent certainement cette étonnante absence.

[1Le Pays de Serres est parsemé de nombreux villages « perchés » : Pujols, Penne-d’Agenais, Prayssas, Beauville…