Contenu

Paysage et eau, les enjeux exprimés par les habitants

En quelques mots

Lors des deux ateliers situés dans les grandes vallées (Aiguillon, Penne-d’Agenais) plusieurs groupes sont partis voir de près le Lot (Penne-d’Agenais), la confluence « des deux fleuves » (Aiguillon). Ils ont trouvé des points de contact avec l’eau, souvent liés à d’anciennes activités, ports, moulins, chemin de halage.
Tous ont souligné la difficulté d’accéder à l’eau dès que le chemin de berge est interrompu (Aiguillon, Penne-d’Agenais).
Depuis les belvédères des coteaux, le tracé des rivières était souvent peu repérable, masqué par des arbres de la vallée.
Le canal, les étangs, présents pourtant sur ce territoire, n’ont que rarement été retenus comme lieux de balade.

Plusieurs enjeux apparaissent


- Restaurer le chemin de berge ou des accès plus ponctuels à l’eau.
- Rouvrir et aménager des lieux de baignade sur la rivière.
- Ouvrir la végétation pour retrouver quelques fenêtres de vue sur la rivière.
- Mettre en valeur la confluence entre Lot et Garonne.
- Valoriser le patrimoine lié à l’eau.

JPEG - 703.6 ko
« Ici, il y a plein de patrimoine bâti. Mais tout le monde ne peut pas l’entretenir. Souvent ça appartient à des particuliers et comme c’est privé on ne peut pas les aider ». Penne-d’Agenais
JPEG - 1.1 Mo
"Sur la berge il faudrait concilier un chemin de promenade, les captages, définir qui fait les fauches, comment restaurer la biodiversité de la berge.’’ Aiguillon
JPEG - 964.8 ko
’’C’est dommage la plage n’est plus entretenue, mes parents ont appris à nager ici. La plage était tout près du centre-ville.’’ Aiguillon
JPEG - 1.1 Mo
’’Peut être qu’on pourrait ouvrir quelques fenêtres, qu’on voie au moins le Lot ?’’ Aiguillon
JPEG - 685.5 ko
’’On est déçus. On n’a pas vu la confluence depuis la rive d’en face. Il faudrait ouvrir au moins quelques fenêtres pour qu’on revoie la confluence. Le canalet passe tout près mais on ne le voit pas. Tout est masqué par les arbres". Aiguillon

Ce qui a été dit

JPEG - 19 ko

Les points forts exprimés

JPEG - 943.8 ko
Le chemin sur la berge
’’Ici il y a un chemin au bord du Lot, on y vient le dimanche pour se détendre en famille.’’ Penne-d’Agenais
Le calme du Lot
JPEG - 17.7 ko
’’Le Lot c’est calme, c’est pas comme la Garonne.’’ Aiguillon
’’Le barrage date de 1968. Avec le barrage le niveau du Lot est remonté de 2m. Depuis le cours du Lot est beaucoup plus calme, c’est comme un lac.’’ Penne-d’Agenais
’’Coté Lot les arbres qui forment un cordon le long de la rivière c’est beau.’’ Aiguillon
’’Sur le Lot il n’y a pas de risque majeur d’inondation, ce n’est pas comme sur la Garonne.’’ Penne-d’Agenais
’’Dès que l’inondation arrive, le barrage de Villeneuve fait des lâchers pour limiter la montée de l’eau. La crue de référence c’est celle de 1930 et le niveau n’était que un mètre plus haut qu’actuellement.’’ Penne-d’Agenais
 
Le chemin sur la berge ’’Ici il y a un chemin au bord du Lot, on y vient le dimanche pour se détendre en famille.’’ Penne-d’Agenais
’’On ne s’imagine pas que le Lot passe aussi près du centre-ville.’’ Aiguillon
’’Sur les berges c’est à la fois intime, et on voit l’horizon au loin.’’ Penne-d’Agenais
 
La confluence des « deux fleuves » ’’Ici dans le secteur de la confluence on y retrouve le concentré du département : l’association des bois, des pierres, des vignes, des cultures diversifiées. Tout y est !’’ St-Pierre-de-Buzet
‘‘Au Pech de Berre c’est l’idéal pour le paysage, on voit la rencontre des deux fleuves de notre département. On voit très loin.’’ St-Pierre-de-Buzet
’’Depuis le Pech de Berre c’est qui est intéressant c’est qu’on voit les deux fleuves.’’ St-Pierre-de-Buzet
’’Les eaux se mélangent ici : les limons rouges tumultueux de la Garonne avec les eaux pures et calmes du Lot ’’ Aiguillon
’’L’ambiance sauvage coté Garonne contraste avec les berges apaisantes du Lot’’ Aiguillon
 
Le moulin au bord du Lot ’’A proximité des moulins il y a de l’espace.’’ Aiguillon
’’C’est à la fois calme et vivant : l’eau donne un coté vivant, à cause du bruit de la chute aussi.’’ Aiguillon
’’Près des moulins ce qui me plait c’est le mélange naturel et industriel.’’ Aiguillon
’’Moi j’ai envie de traverser la rivière au-dessus de la chute d’eau.’’ Aiguillon
’’A Lustrac, l’ensemble est remarquable. Il y a le château, le moulin, le barrage, l’écluse, le chemin, le coteau boisé et la falaise. La vallée est plus encaissée. Ça ressemble au Lot …dans le Lot (le département) ! ’’ Penne-d’Agenais
 
La plage sur la rivière ’’Ici à la plage ce qui est bien c’est que c’est en même temps calme et agité.’’ Aiguillon
 
Le canal, le port et la navigation ’’Le pont-canal sur la Baïse c’est vraiment quelque chose, un beau coin.’’ St-Pierre-de-Buzet
’’Au nord d’Aiguillon c’est le Lot : des petits bateaux, des plages, des pontons.’’ St-Pierre-de-Buzet
’’Cet espace en retrait du port n’est pas très beau mais il est sympa. C’est aussi une place de marché. Du coup c’est perméable, on circule entre le village et le bord de l’eau. ’’ Penne-d’Agenais
’’Ici on peut louer un bateau « tupperware », mais aussi une gabare.’’ Aiguillon
 
Le lac et son calme ’’Moi mon endroit préféré c’est le lac. Il est à la limite des deux communes.’’ St-Pierre-de-Buzet
’’Le lac c’est très agréable. Il y a aussi une particularité : c’est un des seuls sites en France qui accueille un terrain de cricket pour un public de connaisseurs, anglais quasi-exclusivement..’’ St-Pierre-de-Buzet
JPEG - 19.3 ko

Les points faibles exprimés


La Garonne peu attirante
JPEG - 17.7 ko
’’L’eau de la Garonne est peu attirante. Elle est sombre, boueuse.’’ Aiguillon
’’Coté Garonne c’est moins attirant car c’est moins lisible.’’ Aiguillon
’’La Garonne on la voit pas.’’ Aiguillon
 
La confluence peu visible ’’La confluence on l’appelle la pointe. C’est le symbole du département. Mais c’est dur de la voir.’’ Aiguillon
’’C’est dommage, d’ici (depuis le Pech de Berre) on voit pas la pointe ni même le fleuve à cause de ces 2 ou 3 parcelles en peuplier qui seront bientôt abattus. Ça devrait être possible de revoir la confluence, non ? ’’ Aiguillon
’’Le canalet passe tout près mais on ne le voit pas. Tout est masqué par les arbres. Aiguillon
’’On est déçus. On n’a pas vu la confluence depuis la rive d’en face. On entend le bateau passer mais on ne l’a pas vu.’’ Aiguillon


Les évolutions relevées

JPEG - 1.5 Mo
La Garonne délaissée
’’On a l’impression parfois qu’il y a une vallée mais plus de rivière. On a délaissé la Garonne parce qu’on ne la voit plus mais aussi parce qu’elle nous est moins utile qu’avant.’’ Aiguillon
JPEG - 964.2 ko
Les accès à l’eau se raréfient
’’Le chemin de halage a été privatisé. Il est parcouru de tuyaux de captage.’’ Aiguillon
La Garonne délaissée
JPEG - 17.7 ko
’’La Garonne, on a perdu le contact avec. C’est différent le long du Lot.’’ St-Pierre-de-Buzet
’’On a l’impression parfois qu’il y a une vallée mais plus de rivière. On a délaissé la Garonne parce qu’on ne la voit plus mais aussi parce qu’elle nous est moins utile qu’avant.’’ Aiguillon
’’Avant il y avait un bac qui permettait de franchir la Garonne.’’ Aiguillon
’’Le bac a disparu. On n’a plus du tout accès à l’eau.’’ Aiguillon
 
Les berges qui se boisent ’’Sur la carte on est contre le Lot mais on ne le voit pas. Aucune fenêtre, aucun accès. ’’ Aiguillon
’’L’ile longe le Lot. C’est une ambiance fermée.’’ Aiguillon
’’Les peupliers font écran et ce, encore davantage avec leurs rejets depuis la tempête de 1999.’’ Aiguillon
’’Depuis que l’on a arrêté les traitements herbicides à la simazine, la végétation herbacée commence à revenir sur les berges. C’est bien.’’ Penne-d’Agenais
 
Les accès à l’eau se raréfient ’’Avant il y avait un chemin le long du Lot, l’ancien chemin de halage. Tout a été abandonné ou privatisé. Maintenant on ne peut plus accéder au Lot. C’est même difficile de le voir.’’
’’Beaucoup de chemins d’accès au Lot sont communaux, mais les riverains se les sont appropriés et ils ne veulent plus que les gens passent. ’’ Penne-d’Agenais
’’Le long du Lot, le bâti privatise les berges, les vues’’ Aiguillon
’’Il y a plein de petits coins de pêche, mais c’est privé.’’ Aiguillon
’’Le chemin de halage a été privatisé. Il est parcouru de tuyaux de captage.’’ Aiguillon
 
La plage fermée ’’A Aiguillon, il y avait une plage sur le Lot près du pont. Elle n’existe plus.’’ St-Pierre-de-Buzet
’’La plage sur le Lot a fermé depuis environ 5 ans. Chaque année on y amenait du sable depuis une sablière. Il y avait des belges qui venaient depuis 30 ans. C’était vivant il y avait du monde.’’ Aiguillon
’’C’est dommage la plage n’est plus entretenue, mes parents ont appris à nager ici. La plage était tout près du centre-ville.’’ Aiguillon
’’Ça a poussé et voyez : en quelques années, on ne voit déjà plus le Lot.’’ Aiguillon
 
Le moulin abandonné ’’Les moulins se dégradent, leurs équipements sont abandonnés, comme cette passerelle béton’’ Aiguillon
’’Les moulins, c’est comme les églises : tout est privatisé." Penne-d’Agenais
’’Le parking près du moulin et de l’ancienne plage est peu attirant.’’ Aiguillon
 
Le canal trop discret ’’A Buzet, le canal il faut le traverser pour le découvrir, c’est très discret. Je crois qu’on l’a oublié.’’ St-Pierre-de-Buzet
’’C’est marrant à Vianne le bord de l’eau ne m’attire pas, je n’y pense pas.’’ St-Pierre-de-Buzet


Les enjeux évoqués

JPEG - 965.5 ko
Restaurer le chemin de berge ou des accès plus ponctuels à l’eau
’’Il y a des rivières, des chemins de berge en sommeil, souvent peu accessibles, peu indiqués, parfois masqués depuis peu par un rideau d’arbres’’ Aiguillon
Restaurer le chemin de berge ou des accès plus ponctuels à l’eau ’’Les riverains de la rivière souhaitent conserver leur tranquillité, il faut voir comment amener des gens au bord de l’eau tout en respectant les riverains.’’ Penne-d’Agenais
’Le Lot a été déclassé pour la navigation donc l’emprise du chemin de halage n’est plus publique. La végétation a tout refermé, on ne passe même plus. Il faut que l’on rouvre tout ça.’’ Penne-d’Agenais
’’Le chemin en rive droite du Lot mériterait d’être restauré’’ Aiguillon
’’En rive droite, on a refait un sentier le long de l’eau, quelques pontons. En rive gauche, on a aussi rénové toutes les façades.’’ Penne-d’Agenais
"Sur la berge il faudrait concilier un chemin de promenade, les captages, définir qui fait les fauches, comment restaurer la biodiversité de la berge.’’ Aiguillon
’’Le chemin le long du canalet, personne ne le connait pourtant il est super.’’ Aiguillon
’’Il y a des rivières, des chemins de berge en sommeil, souvent peu accessibles, peu indiqués, parfois masqués depuis peu par un rideau d’arbres’’ Aiguillon
’’Pour faire cette aire de repos au bord du Lot, ils ont acheté, supprimé quelques bâtiments.’’ Penne-d’Agenais
’’On accède au Lot par des petites impasses entre les demeures. A-t-on le droit d’y entrer, ou bien faut-il connaître les propriétaires pour accéder, oui ou non ?’’ Penne-d’Agenais
 
Rouvrir et aménager des lieux de baignade sur la rivière ’’Le Lot, il faudrait le mettre plus en valeur, retrouver des lieux de baignade.’’ Penne-d’Agenais
’’Sur la Dordogne on peut se baigner partout, pourquoi pas ici ?’’ Aiguillon
 
Ouvrir la végétation pour retrouver quelques fenêtres de vue sur la rivière ’’’Peut être qu’on pourrait ouvrir quelques fenêtres, qu’on voie au moins le Lot ?’’ Aiguillon
’’L’entretien des berges, normalement, c’est à la charge du riverain : les chemins, les petits escaliers, les pontons’’ Penne-d’Agenais
’’Il y a un moment clef pour se poser la question, c’est après les coupes de peuplier : ici, on replante ou pas ? Sur ces terres où tout pousse, il y aurait toujours des alternatives.’’ Penne-d’Agenais
 
Mettre en valeur la confluence entre Lot et Garonne ’’Il faudrait ouvrir au moins quelques fenêtres pour qu’on revoie la confluence.’’ Aiguillon
 
Valoriser le patrimoine lié à l’eau ’’Ce serait bien de pouvoir visiter les moulins. Et pourquoi pas, y accéder en traversant par ce seuil, ça donne envie.’’ Aiguillon
’’ Les moulins, ça se prête bien à un projet’’ Aiguillon
" Il faudrait soutenir celui qui les entretient, qu’il soit public ou privé’’ Penne-d’Agenais
’’L’écluse, ça fait un beau but de balade mais elle n’est pas très connue : on pourrait l’indiquer.’’ Aiguillon
’’C’est dommage, on a ouvert le Lot à la navigation mais on n’a pas pu terminer. Le barrage de Fumel n’est pas équipé pour la navigation. Faudra bien le faire un jour’’ Penne-d’Agenais