Contenu

Paysage, arbre et forêt, les enjeux exprimés par les habitants

En quelques mots

La forêt a peu été visitée lors des ateliers, peut-être car le soleil ne tapait pas assez dur ces jours-là. La forêt, c’est d’abord la forêt landaise, qui est un paysage en soi, marqué d’une lisière riche en feuillus (St-Pierre-de-Buzet). La palombière a été souvent évoquée.
Les petits bois ont été interprétés comme des éléments du parcellaire qui progressent ou régressent au fil des décennies (Monbahus).
Les questions d’arbres et de haies sont en revanche revenues partout : les beaux noyers isolés dans le vignoble qui disparaissent (St-Pierre-de-Buzet) mais aussi les arbres qui bouchent les vues (Monbahus), (Penne-d’Agenais)
Les débats ont été animés autour de quelques peupleraies qui masquent des vues autrefois appréciées sur le Lot et plus encore sur la Garonne.

Plusieurs enjeux apparaissent


- Encourager les propriétaires à reprendre l’exploitation de certains bosquets et haies qui forment des écrans
qui peuvent masquer des vues précieuses, et en particulier lorsqu’ils enserrent le bourg ou qu’ils referment les vues depuis les hauteurs.
- Planter au bon endroit dans la vallée, ne pas masquer des lieux clés comme la confluence.
- Faire connaitre les usages de la forêt.

JPEG - 1.1 Mo
’’ Quand l’agriculteur voisin a abandonné le maraîchage, ça été planté. Ça cache la ville et depuis le belvédère au bord de la place on a désormais le nez sur deux peupleraies qui n’ont pas 12 ans.’’ Aiguillon
JPEG - 745.4 ko
’’C’est dommage, on voit pas la pointe d’ici (depuis le Pech de Berre). Les peupliers masquent le fleuve. Il y a des endroits où on devrait faire plus attention à la visibilité, à ne pas tout refermer.’’ Aiguillon
JPEG - 940.6 ko
’’Il y a eu l’arrêt d’activité de beaucoup d’agriculteurs, mais pendant des années, ils gardaient une activité de retraités. C’est ça qui s’enfriche en ce moment : les jardins potagers dans le vallon devant l’église, les derniers vergers.’’ St-Pierre-de-Buzet
JPEG - 630.3 ko
’’C’est beau d’avoir la forêt en arrière-plan, mais aussi ces arbres en premier plan. Les vignes, les arbres, ça dialogue bien.’’ St-Pierre-de-Buzet
JPEG - 1.1 Mo
’’La palombière, on la voit pas mais c’est important. Elle fait partie de la vie d’ici, du paysage, de la culture locale. On a un projet intercommunal pour faire découvrir une palombière au public. ’’ St-Pierre-de-Buzet

Ce qui a été dit

JPEG - 19 ko

Les points forts exprimés

JPEG - 1.2 Mo
La pinède, un monde à part
’’Ici c’est le sable. Ça sent l’océan, la résine, les vacances’’ St-Pierre-de-Buzet
La pinède, un monde à part
JPEG - 17.7 ko
’’Ici c’est le sable. Ça sent l’océan, la résine, les vacances’’ St-Pierre-de-Buzet
’’La pinède, ça va jusqu’à l’océan’’ St-Pierre-de-Buzet
’’C’est sûr que Cap-du-Bosc c’est un lieu emblématique, là on comprend qu’on rentre dans la forêt landaise qui nous amène vers l’océan.’’ St-Pierre-de-Buzet
’’Le Cap-du-Bosc c’est une limite, après ce sont les Landes.’’ St-Pierre-de-Buzet
’’Là c’est les Landes, il y a du sable, c’est net. On n’a pas les mêmes girolles : il y a les girolles de sables, les girolles de terre.’’ St-Pierre-de-Buzet
’’Il y a vraiment une frontière entre le sud et le nord de Xaintrailles.’’ St-Pierre-de-Buzet
La peupleraie de la vallée ’’Coté Garonne les peupliers y’en a partout.’’ Aiguillon
’’On voit de plus en plus de peupleraies. Ici la terre est extraordinaire. C’est récolté en 15 ans.’’ Aiguillon
’’Les peupliers sont coupés entre 12 et 18 ans selon la richesse du sol. Dans la vallée c’est plutôt 12 ans les sols sont bons.’’ Aiguillon
Le sous-bois feuillu dans les collines ’’La forêt est souvent très morcelée dans le Lot-et-Garonne. Il y a plein de petits propriétaires.’’ Monbahus
’’Cette après-midi il va faire chaud, on va aller faire une balade dans les bois, à l’ombre.’’ Monbahus
’’Les hauts sont boisés, mais ce sont d’anciennes vignes. ’’ Monbahus
La palombière ’’La palombière, on la voit pas mais c’est important. N’oubliez pas de parler des palombières ! C’est très important ici pour les gens la palombière. Elle fait partie de la vie d’ici, du paysage, de la culture locale.’’ St-Pierre-de-Buzet
’’Dans le bois, il y a une palombière, mais on ne peut pas y aller c’est privé.’’ Monbahus
L’arbre isolé et la haie ’’C’est beau d’avoir la forêt en arrière-plan, mais aussi ces arbres en premier plan. Les vignes, les arbres, ça dialogue bien.’’ St-Pierre-de-Buzet
’’On se plait ici, il y a du relief, des parcelles découpées, des haies, des arbres isolés…’’ Monbahus
JPEG - 19.3 ko

Les points faibles exprimés

La peupleraie, forêt artificielle
JPEG - 17.7 ko
’’Coté Garonne j’aimerais bien voir des arbres d’âges différents au bord de l’eau, ça ferait plus naturel.’’ Aiguillon
’’Moi les peupliers j’aime pas ça, cela fait pas très naturel au bord de l’eau.’’ Aiguillon


Les évolutions relevées

JPEG - 929.4 ko
La culture gagne sur les bois et les haies
’’Ça déforeste pas mal, ils gardent juste ce qui faut pour la chasse.’’ Monbahus
JPEG - 772 ko
La prairie s’enfriche et se boise
’’Ce taillis d’acacia remplace depuis peu une prairie’’ St-Pierre-de-Buzet
La culture gagne sur les bois et les haies
JPEG - 17.7 ko
’’Ça déforeste pas mal, ils gardent juste ce qui faut pour la chasse.’’ Monbahus
’’Ici c’est le maniaque de la pelleteuse : ça se voit il a arraché toutes les haies. Il reste de grands champs et des bois.’’ Monbahus
La prairie s’enfriche et se boise ’’Ce taillis d’acacia remplace depuis peu une prairie’’ St-Pierre-de-Buzet
’’L’élevage bovin a beaucoup régressé, ovin aussi. Tous les anciens parcours se sont enfrichés.’’ Penne-d’Agenais
La peupleraie masque la confluence « C’est dommage, on voit pas la pointe d’ici (depuis le Pech de Berre). C’est les peupliers qui masquent le fleuve ».
’’Ce belvédère au bord de la place a probablement été oublié quand l’agriculteur voisin a abandonné le maraîchage : c’a été planté et on a désormais le nez sur deux peupleraies qui n’ont pas 12 ans.’’ Aiguillon


Les enjeux évoqués

JPEG - 550.8 ko
Entretenir les haies
’’Les haies, il y en a moins mais celles qui restent referment les vues depuis que personne ne coupe plus les arbres. Celle-là, elle est privée, elle masque le bourg. Comment faire ?’’ Monbahus
Entretenir les haies
JPEG - 17.7 ko
’’Les haies, il y en a moins mais celles qui restent referment les vues depuis que personne ne coupe plus les arbres. Celle-là, elle est privée, elle masque le bourg. Comment faire ?’’ Monbahus
’’Comment faire pour que les propriétaires reprennent l’exploitation de leurs haies ?’’ Monbahus
Planter au bon endroit ’’Il y a des endroits où on plante du peuplier et on devrait faire plus attention à la visibilité, à ne pas tout refermer.’’ Aiguillon
Faire connaitre les usages de la forêt ’’On a un projet intercommunal pour faire découvrir une palombière au public. ’’ St-Pierre-de-Buzet